Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
 

Le LCTS

Le Laboratoire des Composites Thermostructuraux (LCTS) est une Unité Mixte de Recherche qui a pour tutelles le CNRS, l'Université de Bordeaux (UBx), Herakles du groupe SAFRAN et le CEA. Il a été créé en janvier 1988 par le professeur R. Naslain qui l'a dirigé jusqu'en 2001. Ses successeurs à la direction du laboratoire ont été le professeur A. Guette jusqu'en 2007, F. Teyssandier, Directeur de Recherche au CNRS, et depuis 2016 le professeur G. Vignoles. Le laboratoire est la plus ancienne unité mixte de recherche du CNRS en cotutelle avec un partenaire industriel en activité. Il est localisé au sein du campus universitaire de Pessac - Talence - Gradignan, sur un domaine CNRS regroupant, outre le LCTS, le Centre de Recherche Paul Pascal (CRPP) et l'Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux (ICMCB). Sa surface est de 2740 m2 grâce à deux extensions construites avec l'aide de la Région Aquitaine, qui soutient également le laboratoire, entre autres pour l'achat de gros équipements. Constitué par une équipe unique, son effectif est composé de personnels permanents (environ 30 personnes) : chercheurs, enseignants chercheurs, ingénieurs du CNRS, Herakles et CEA, techniciens ; il peut atteindre 80 personnes en fonction du nombre d'étudiants doctorants, post-doctorants et stagiaires présents. Les recherches du laboratoire portent sur les matériaux composites céramiques pour applications en conditions extrêmes : à hautes températures, sous contraintes mécaniques et thermiques, en milieu oxydant, voire sous irradiation. Dans ce domaine, les missions du LCTS sont de générer de la connaissance, développer de l'expertise, et de former de jeunes chercheurs, futurs spécialistes de ce domaine. Les composites thermostructuraux rencontrent des applications à très forte valeur ajoutée dans divers domaines : la propulsion spatiale, la protection thermique pour la rentrée atmosphérique d'objets spatiaux, la propulsion aéronautique militaire et civile, le freinage aéronautique, les composants de turbines et réacteurs industriels, les échangeurs de chaleur à très haute température et de composants de réacteurs nucléaires. Le développement de ces matériaux dans ces secteurs de l'industrie et la prospective sur de nouveaux secteurs sont sources à la fois de nouveaux problèmes scientifiques de toute nature et d'un soutien toujours renouvelé de la part des partenaires non-académiques. Les composites à matrice céramique (CMC) et les composites Carbone/Carbone (C/C) sont des matériaux composites extrêmement particuliers, puisqu'ils comprennent des constituants réfractaires à caractère fragile, mais dont l'association mène à un assemblage tolérant aux dommages et doté d'une ténacité bien supérieure à celle des constituants séparés, d'où en particulier une très bonne résistance aux chocs thermiques. En sus de ces matériaux, le LCTS s'intéresse aux réfractaires poreux, dont les propriétés de transfert - notamment de chaleur - sont particulièrement intéressantes, ainsi que leur capacité d'absorption d'énergie mécanique, ce qui les amène à des emplois comme matériaux de protection et/ou d'échange de chaleur. Le laboratoire s'attache, par de la recherche de base, à générer des connaissances " amont " sur ces matériaux, comme la compréhension et la modélisation des phénomènes physiques et chimiques de toute nature présents dans ces matériaux lors de leur fabrication et/ou de leur utilisation. Pour effectuer ce travail, le LCTS fonctionne sur un mode interdisciplinaire, en joignant des compétences hétérogènes (chimie, physique, chimie physique, mécanique, thermique, procédés, modélisation numérique, analyse/synthèse d'images, …); l'équipe unique qui constitue le laboratoire mutualise complètement ses ressources. Le LCTS entretient d'excellentes relations avec les laboratoires de recherche du campus bordelais ce qui se traduit par de nombreuses thèses codirigées (entre 20 et 25% des thèses du laboratoire), sa présence dans le LabEx AMADEus et ses liens forts avec l'UMS PlaCaMat (Plateforme de Caractérisation des Matériaux). Le laboratoire accueille chaque année en moyenne 6 à 8 nouveaux doctorants, 2 post-doctorants, ainsi qu'une vingtaine de stagiaires. Le LCTS a une forte culture de la qualité, de l'hygiène et de la sécurité, ainsi que de la valorisation et du transfert de résultats - principalement vers ses partenaires institutionnels - sous diverses formes. Nous allons maintenant parcourir rapidement les quatre domaines principaux de compétences couverts par l'équipe.

 

A noter

LCTS
3 allée de la Boetie
33600 Pessac
Tel : 05.56.84.47.00
Fax : 05.56.84.12.25
Email Contact

Mise à jour recrutement

 

- STAGES 26/02/2016

- THESES 26/02/2016

- POSTDOC 26/02/2016

 

 

 

Annuaires

Rechercher

Sur le WEB du laboratoire



Sur le WEB du CNRS



Laboratoire des Composites ThermoStructuraux


UMR-5801 LCTS

Imprimer Contact Plan du site Credits